Tag Archives: what tenderises meat

Germain Boffrand

Germain Boffrand, né à Nantes le 16 mai 1667, mort à Paris le 19 mars 1754, est un architecte français.

Petit-fils de Mathurin Boffrand, peintre et maître sculpteur à Machecoul en Bretagne, fils de Jean Boffrand maître sculpteur et architecte à Nantes, Germain Boffrand est le deuxième garçon d’une fratrie de douze enfants. Durant son enfance il participa aux chantiers de son père qui était un retablier renommé de la région nantaise.

Adolescent, il suivit des études supérieures à l’université de Nantes, pour devenir maître ès arts comme son frère aîné Guillaume what tenderises meat.

Il vint à Paris accompagné de sa mère, sœur du poète Quinault, après 1682. La première mention attestée de Boffrand à Paris date du 19 septembre 1685 où il assista avec sa mère au mariage de la fille aînée de Philippe Quinault avec Charles Le Brun, neveu et filleul du grand peintre.

C’est seulement l’année suivante, en 1686 qu’il apparaît dans les comptes des bâtiments du roi où il est occupé au dessin de la place Vendôme auprès de Jules Hardouin-Mansart.

Collaborateur de Jules Hardouin-Mansart, Germain Boffrand fut l’un des architectes majeurs du style Régence qu’il contribua à créer. Il contribua à introduire en France le style rocaille en l’intégrant à l’architecture classique de la fin du règne de Louis XIV. Soucieux de conserver la monumentalité classique, il chercha à confiner l’ornementation rocaille dans les appartements intérieurs, où il l’utilisa avec une très grande maîtrise. Auteur d’un traité, Le livre d’architecture (1745), dans lequel sont gravées ses principales constructions, ses travaux popularisèrent le goût français en Europe.

Introduit par son oncle, Philippe Quinault, dans les cercles de la Cour et de la Ville, il fut, dès 1690, associé à des commandes royales comme l’orangerie du château de Versailles et travailla à la place Vendôme. Il quitta les Bâtiments du Roi en 1699 et se mit à travailler pour une clientèle privée essentiellement parisienne. En 1709, il fut chargé de la décoration intérieure des appartements de l’hôtel de Soubise (travaux commencés en 1732) puis rebâti dans le Duché de Lorraine, le Château d’Aulnois pour la famille des Armoises.

De manière générale, Boffrand ne travailla quasiment pas pour le roi mais pour une clientèle privée, éclairée et fortunée, disposée à accepter des audaces architecturales impensables dans des bâtiments officiels.

Il avait été reçu à l’Académie royale d’architecture dès 1709. En 1710, il participa à l’agrandissement du Palais Bourbon. En 1732, il fut nommé inspecteur général des ponts et chaussées et donna des projets pour restructurer et assainir le quartier des Halles. Il participa au concours pour la place Louis XV. Nommé architecte en chef de l’hôpital général en 1724, il construisit dans l’île de la Cité le nouvel hôpital des Enfants-Trouvés (1748, détruit) fabric battery. Il travailla également dans les Hôpitaux, à la Salpêtrière, à Bicêtre, à l’Hôtel-Dieu.

En 1742, à la mort de Jacques Gabriel, il le remplace comme Premier ingénieur du roi. Il est nommé inspecteur général des Ponts et Chaussées en 1743. Il a relevé les arches du pont de Joigny en 1728, reconstruit le pont de Bray-sur-Saône vers 1730, des arches du pont de Pont-sur-Yonne en 1738, du pont de Sens en 1742, de Villeneuve-sur-Yonne. Malheureusement la plupart des ponts qu’il a construits ou reconstruits ont été détruits. Pour le pont de Villeneuve-sur-Yonne, des arches qu’il a reconstruites, il reste peut-être l’arche centrale, les autres ont été reconstruites au XIXe siècle.

À l’étranger, Boffrand participa à la construction du Château des ducs de Lorraine à Lunéville à partir de 1709 puis fut nommé « Premier Architecte » du duc Léopold Ier en 1711. Dans le même temps, il fit construire pour le marquis des Armoises, gouverneur des enfants du duc, le Château d’Aulnois à Aulnois sur Seille. Il construisit également une fontaine et un pavillon de chasse dans les jardins d’un château de l’électeur de Bavière Maximilien II Emmanuel et travailla avec Balthasar Neumann en 1724 au Résidence de Würzburg (1719–1744) .

Boffrand devint membre de la Royal Society le 10 janvier 1745.

Il a eu pour élèves François Dominique Barreau de Chefdeville, Charles-Louis Clérisseau et Emmanuel Héré, l’architecte de la Place Stanislas à Nancy.

Il mourut à Paris à près de 87 ans.

Il publia plusieurs ouvrages sur son art, entre autres le Livre d’architecture, 1745, in-folio.

Sur les autres projets Wikimedia :

United States Army Medical Department Center and School

MG Stephen (Steve) L Jones

The U.S. Army Medical Department Center and School, Health Readiness Center of Excellence (AMEDDC&amp running hip pack;S HRCoE) — located at Fort Sam Houston, Texas — is both a school and a “think tank”. The School — known as the Academy of Health Sciences (AHS) — serves the U.S. Army in educating and training all of its medical personnel. The Center formulates the Army Medical Department’s (AMEDD’s) organization, tactics, doctrine, and equipment.

Although its institutional lineage dates back to 1920 what tenderises meat, the present “C&S” were established by permanent order of the Surgeon General in 1991.

On 1 September 1920, the Medical Department Field Service School was established at Carlisle Barracks, Pennsylvania at the request of the Surgeon General, Major General Merritte W. Ireland. In December that same year, the Army renamed it the Medical Field Service School (MFSS).

After 25 1/2 years of operation, the school was deactivated on 15 February 1946 and its mission transferred to multiple schools located at Fort Sam Houston, Texas. The school underwent various name changes and restructuring over the years; incorporating the diverse medical functional areas of the Army Medical Department (AMEDD) along the way. One significant change was on 10 December 1972, when the Secretary of the Army, Robert F. Froehlke re-designated the school to the Academy of Health Sciences.

On 15 July 1991, the Surgeon General, Lieutenant General Frank F. Ledford, Jr., established the AMEDDC&S by permanent order 103-1. The Academy of Health Sciences (AHS) now comprises the “school” portion of the AMEDDC&S.

As a result of 2005 BRAC legislation that required the bulk of enlisted technical medical training in the Army, Air Force, and Navy to be collocated to Fort Sam Houston, Texas, much of the enlisted medical training was moved from AHS to the Medical Education and Training Campus (METC). The transition took place during 2010 and 2011. In 2015, it was designated as the US Army Health Readiness Center of Excellence (HRCoE).

The Academy of Health Sciences (AHS):

Surgutneftegas

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment  belt bottle?).
Les entreprises étant sujet à controverse, n’oubliez pas d’indiquer dans l’article les critères qui le rendent admissible.

Surgutneftegas est une entreprise russe.

Surgutneftegas est née en 1993, après le rachat par des entrepreneurs de plusieurs entreprises de gaz et de pétrole appartenant à l’État.Créée en 1993 après le rachat de plusieurs entreprises d’État chargées d’exploitation de matières premières en Sibérie occidentale, Surgutneftegaz a accumulé pendant plusieurs années des millions de roubles. Le 30 mars 2009, elle a acheté 21,2 % des actions de la hongroise MOL pour un montant de 1,4 milliard d’euros. Jusqu’à présent Surgutneftegas était la seule compagnie énergétique russe de taille à ne pas avoir cherché à atteindre les marchés étrangers. Certains pensent que la prise de participation d’une nouvelle compagnie gazière russe pourrait renforcer la dépendance énergétique de l’Europe à l’égard de la Russie. le système de fonctionnement interne de MOL ne permet pas à ses actionnaires de peser dans les votes à plus de 10 %. Et cela s’applique à tous les investisseurs, petits et grands. L’influence de Surgutneftegas dans le processus de décision est donc de facto limité. Cependant, nombre d’experts européens considèrent que les 10 % peuvent suffire à bloquer le projet de gazoduc Nabucco auquel participe la compagnie pétrolière hongroise MOL.

Surgutneftegaz est un puissant groupe basé en Sibérie, actif dans l’exploitation pétrolière et gazière ayant une part de marché de 13% pour le pétrole et 25% pour le gaz parmi les sociétés russes. Le groupe dispose également de ses propres centres de recherche what tenderises meat, R&D institute “SurgutNIPIneft” et Oil Refining and Petrochemical Enterprises Design Institute “Lengiproneftekhim”. Il a également élargi ses activités dans les services et dispose d’une banque ZAO “Surgutneftegazbank” (“SNGB”) et d’une société d’assurance Insurance Company Surgutneftegas, LLC.

Son principal dirigeant au 31 décembre 2012 est Alexandre Nikolaïevich Boulanov, né en 1959 et diplômé de Gubkin Russian State University of Oil and Gas, également actionnaire minoritaire lint ball.

Aloe leachii

Aloe leachii ist eine Pflanzenart der Gattung der Aloen in der Unterfamilie der Affodillgewächse (Asphodeloideae). Das Artepitheton leachii ehrt Leslie Charles Leach (1909–1996) belt for running.

Aloe leachii wächst stammlos oder kurz stammbildend lint remover shaver, ist einzeln oder besitzt wenige Ableger und bildet dann kleine Gruppen. Die etwa 20 lanzettlichen verschmälerten Laubblätter bilden Rosetten. Die dunkelgrüne und rot überhauchte Blattspreite ist 35 Zentimeter lang und 6 Zentimeter breit. Die rötlich braunen, stechenden Zähne am Blattrand sind etwa 5 Millimeter lang und stehen 10 bis 20 Millimeter voneinander entfernt what tenderises meat.

Der Blütenstand besteht aus sieben bis zehn Zweigen und erreicht eine Länge von bis zu 100 Zentimeter. Die unteren Zweige sind manchmal zusätzlich verzweigt. Die lockeren zylindrischen Trauben sind 15 bis 20 Zentimeter lang und 7 Zentimeter breit. Die eiförmig-spitzen Brakteen weisen eine Länge von 5 Millimeter auf und sind 6 Millimeter breit. Die scharlachroten, an ihrer Mündung helleren Blüten stehen an 6 bis 8 Millimeter langen Blütenstielen. Sie sind 30&nbsp liter glass water bottle;Millimeter lang und an ihrer Basis gerundet. Auf Höhe des Fruchtknotens weisen die Blüten einen Durchmesser von 7 Millimeter auf, darüber sind sie kaum verengt. Ihre Perigonblätter sind auf einer Länge von 15 Millimeter nicht miteinander verwachsen. Die Staubblätter und der Griffel ragen 1 bis 3 Millimeter aus der Blüte heraus.

Aloe leachii ist in Tansania im offenen bewaldeten Grasland in Höhen von 275 bis 500 Metern verbreitet.

Die Erstbeschreibung durch Gilbert Westacott Reynolds wurde 1965 veröffentlicht. Aloe nordaliae Wabuyele (2006) ist wahrscheinlich ein Synonym.

Aloe leachii wird in der Roten Liste gefährdeter Arten der IUCN als „Vulnerable (VU)“, d. h. gefährdet eingestuft.

Manoutchar III Jakéli

Manoutchar III Jakéli (mort en 1625) est prince ou atabeg du Samtskhe de 1614 à 1625.

Manoutchar III Jakéli est le fils et homonyme du prince Manoutchar II Jakéli.

Il accompagne son père à la cour séfévide où il est confirmé comme futur « atabeg&nbsp steel water bottle india;» du Samtskhe par Chah Abbas Ier. Jusqu’en 1608, il reprend le combat contre les Ottomans qui voulaient à nouveau assujettir la Géorgie occidentale, mais il est contraint de se réfugier au Karthli.

Après la disparition de son père en 1614, il se proclame « atabeg de Samtkhe » et devient le chef de file de la résistance aux Ottomans dans le sud de la Géorgie. Il doit combattre le pacha d’Erzurum, qui est chargé par le gouvernement ottoman de contrôler le Samtkhe et qui dévaste la région en 1624.

Il se rend ensuite au Karthli, où il soutient avec 300 cavaliers le combat de Georges Saakadzé qui best men’s shaver, à cette époque, est opposé aux Perses glass water bottle that looks like plastic, et se distingue lors de la bataille de Marabda.

Comprenant qu’il ne peut plus continuer à maintenir son indépendance contre les deux puissances musulmanes dominantes qui se partagent la région, il décide en 1625 de se réconcilier avec les Ottomans. Il se rend à Istanbul et reçoit la confirmation de son titre d’atabeg du Samtskhe et de prince chrétien vassal. Sur le chemin du retour, il rend visite à son oncle Béka III Paul Jakéli, qui n’hésite pas à l’empoisonner et à apostasier en se convertissant à l’islam sous le nom de « Saphar Pacha&nbsp what tenderises meat;», pour recevoir à son tour des Ottomans l’investiture pour le Samtskhe.