Le soleil naît derrière le Louvre

Le soleil naît derrière le Louvre est un roman policier français de Léo Malet, paru en 1954 aux Éditions Robert Laffont. Il fait partie de la série ayant pour héros Nestor Burma et est le premier des Nouveaux Mystères de Paris.

Une enquête banale et routinière attend chaque printemps Nestor Burma. Pour le compte de Mme Émilie Lheureux, de Limoges best goalkeeper uniforms, il doit se borner à retrouver Louis, le mari volage qui fait son annuelle fugue parisienne, et à le renvoyer à la maison. Mais cette fois, l’affaire devient des plus complexes. D’abord, Burma retrace Lheureux dans un resto et ils soupent ensemble. Mais, sous le prétexte d’aller aux toilettes, Louis file à l’anglaise. Burma rôde un peu dans le quartier et constate une opération policière rue Pierre-Lescot. Le commissaire Leroux l’invite à l’accompagner dans un deuxième sous-sol pour examiner un cadavre transpercé de plusieurs balles, dont l’une le défigure à moitié. Burma remarque alors qu’il ressemble à Louis Lheureux, mais s’apercevra plus tard qu’on a maquillé le mort pour tenter une substitution d’identité.

Le lendemain, au bureau de l’agence Fiat Lux, Farroux informe Burma que le macchabée de la veille est un certain Étienne Larpent qui aurait trempé dans le vol d’un tableau de Raphaël dérobé au musée du Louvre. Poursuivant son enquête, Burma visite Geneviève Levasseur, la maîtresse de Larpent, qui est sensible au charme du détective et vice versa. Peu après, Burma est assommé en se rendant quai de la Mégisserie et séquestré dans l’arrière-boutique d’un marchand d’oiseaux. Quand il se sort de là, c’est pour se trouver nez à nez avec un autre cadavre dans son propre bureau. Mais déjà, le détective à l’intuition que le mari volage et le tableau du Louvre ne sont pas étrangers l’un à l’autre.

Le roman se déroule dans le 1er arrondissement de Paris old football shirts.