Mönchsbach (Goldbach)

BW
Der Mönchsbach, auch Silberbornbach, im Harz ist ein südlicher und orographisch rechter Nebenfluss des Goldbachs im sachsen-anhaltischen Landkreis Harz.

Die Silbe Silber aus Silberbornbach und Silberbach steht für die Beschaffenheit des Wassers. Dies muss nicht unbedingt auf Silber, das hier nicht gefördert wurde, im Wasser hindeuten. Vielmehr ist davon auszugehen, dass das klare, silbrig glänzende Wasser dem Bach seinen Namen gab

Barbour Damen Jacke Freizeit Umweltfreundlich Vintage Gesteppte Schokolade

Barbour Damen Jacke Freizeit Umweltfreundlich Vintage Gesteppte Schokolade

BUY NOW

270.00
140.00

. Born ist ein erst ab 1469 belegtes Appellativum. Es bedeutet Quelle oder Quellwasser. Somit ist der Silberbornbach ein Bach, dessen Quelle sehr klares, silbrig schimmerndes Wasser liefert. Grund entstammt dem Althochdeutschen bzw. Mittelhochdeutschen Wort grunt, was in ursprünglicher Bedeutung der Erdboden, bzw. einfach das Unterste von etwas, war. Ab dem Mittelhochdeutschen ist daraus speziell eine Bezeichnung für ein tief eingeschnittenes Tal oder eine solche Schlucht geworden. Das Tal wurde somit offensichtlich nach der Quelle benannt. Der eigentlich Name des Baches bildet sich aus dem Name der Quelle, mit nachträglich angehängtem -bach. Die heutige Bezeichnung Mönchsbach dürfte in ursächlichem Zusammenhang mit dem Kloster am Unterlauf des Bachs stehen.
Der Mönchsbach entspringt in einem Silberbornsgrund genannten Tal des Harzes

2016 Neue Ankunft Arc'teryx Herren Gore-Tex Isolierte Hoodies Jacke Gr

2016 Neue Ankunft Arc’teryx Herren Gore-Tex Isolierte Hoodies Jacke Gr

BUY NOW

623.08
155.00

. Er entfließt der Quelle Silberborn – westlich von Blankenburg. Aus einigen Gebirgsquellen fließt Wasser zu

Canada Goose Baby Jacke Tragbar Elijah Bomber Blautopas

Canada Goose Baby Jacke Tragbar Elijah Bomber Blautopas

BUY NOW

750.00
223.00

. Der Bach folgt dem Tal und durchfließt einen 9 Morgen großen Park, Teil des zu Oesig gehörigen Waldfriedens, und wird in zwei Forellenteichen aufgestaut. Nach dem Verlassen des Parks fließt der Bach nordwärts

Barbour Mann Gilet Atmungsaktiv Antibakterielle Hobsdawn Gesteppte Schwarz

Barbour Mann Gilet Atmungsaktiv Antibakterielle Hobsdawn Gesteppte Schwarz

BUY NOW

270.00
140.00

, um an der Straße Am Lindenberg, der vom Teufelsbach kommenden Kreisstraße 1347, rechtsseitig in den Bode-Zufluss Goldbach zu münden.
Am Mönchsbach liegt das Anwesen Waldfriedens, einst eine Farbmühle. 1898 wurde es zu einem Hotel umgebaut. Zur Energiegewinnung durch Wasserkraft wurde mit Hilfe eines Wasserrades Strom erzeugt. Die Nutzung als Hotel und Gaststätte endete am 30. Juni 1997; seit 2000 wird das Anwesen als Wohnhaus genutzt.

Life on Earth (TV series)

Life on Earth: A Natural History by David Attenborough is a television natural history series made by the BBC in association with Warner Bros. and Reiner Moritz Productions. It was transmitted in the UK from 16 January 1979.
During the course of the series presenter David Attenborough, following the format established by Kenneth Clark’s Civilisation and Jacob Bronowski’s The Ascent of Man (both series which he designed and produced as director of BBC2), travels the globe in order to trace the story of the evolution of life on the planet. Like the earlier series, it was divided into 13 programmes (each of around 55 minutes’ duration). The executive producer was Christopher Parsons and the music was composed by Edward Williams.
Highly acclaimed, it is the first in Attenborough’s ‘Life’ series of programmes and was followed by The Living Planet (1984)

Clever Dior Leather Granville Bag Black

Clever Dior Leather Granville Bag Black

BUY NOW

$990.00
$198.00

. It established Attenborough as not only the foremost television naturalist, but also an iconic figure in British cultural life.

Several special filming techniques were devised to obtain some of the footage of rare and elusive animals. One cameraman spent hundreds of hours waiting for the fleeting moment when a rare frog, which incubates its young in its mouth, finally spat them out. Another built a replica of a mole rat burrow in a horizontally mounted wheel, so that as the mole rat ran along the tunnel, the wheel could be spun to keep the animal adjacent to the camera. To illustrate the motion of bats’ wings in flight, a slow motion sequence was filmed in a wind tunnel. The series was also the first to include footage of a live (although dying) coelacanth.
The cameramen took advantage of improved film stock to produce some of the sharpest and most colourful wildlife footage that had been seen to date.
The programmes also pioneered a style of presentation whereby David Attenborough would begin describing a certain species’ behaviour in one location, before cutting to another to complete his illustration. Continuity was maintained, despite such sequences being filmed several months and thousands of miles apart.
The best remembered sequence occurs in the twelfth episode, when Attenborough encounters a group of mountain gorillas in Dian Fossey’s sanctuary in Rwanda. The primates had become used to humans through years of being studied by researchers. Attenborough originally intended merely to get close enough to narrate a piece about the apes’ use of the opposable thumb, but as he advanced on all fours toward the area where they were feeding, he suddenly found himself face to face with an adult female

Belstaff Mens RAYBURN JACKET In Resin Coated Cotton Gab Birch

Belstaff Mens RAYBURN JACKET In Resin Coated Cotton Gab Birch

BUY NOW

$1,295.00
$480.00

. Discarding his scripted speech, he turned to camera and delivered a whispered ad lib:
“There is more meaning and mutual understanding in exchanging a glance with a gorilla than with any other animal I know. Their sight, their hearing, their sense of smell are so similar to ours that they see the world in much the same way as we do. We live in the same sort of social groups with largely permanent family relationships. They walk around on the ground as we do, though they are immensely more powerful than we are. So if there were ever a possibility of escaping the human condition and living imaginatively in another creature’s world, it must be with the gorilla. The male is an enormously powerful creature but he only uses his strength when he is protecting his family and it is very rare that there is violence within the group. So it seems really very unfair that man should have chosen the gorilla to symbolise everything that is aggressive and violent, when that is the one thing that the gorilla is not — and that we are.”
When Attenborough returned to the site the next day, the female and two young gorillas began to groom and play with him. In his memoirs, Attenborough describes this as “one of the most exciting encounters of my life”. He subsequently discovered, to his chagrin, that only a few seconds had been recorded: the cameraman was running low on film and wanted to save it for the planned description of the opposable thumb.
In 1999 viewers of Channel 4 voting for the 100 Greatest TV Moments placed the gorilla sequence at number 12 — ranking it ahead of Queen Elizabeth II’s coronation and the wedding of Charles and Diana.
The series was a major international success: it was sold to 100 territories and watched by an estimated audience of 500 million people worldwide. However, Life on Earth did not generate the same revenue for the BBC as later Attenborough series because the Corporation signed away the American and European rights to their co-production partners, Warner Bros. and Reiner Moritz.
It was nominated for four BAFTA TV awards and won the Broadcasting Press Guild Award for Best Documentary Series. In a list of the 100 Greatest British Television Programmes drawn up by the British Film Institute in 2000, voted for by industry professionals, Life on Earth was placed 32nd.
The series is available in the UK for Regions 2 and 4 as a four-disc DVD set (BBCDVD1233, released 1 September 2003) and as part of The Life Collection. In 2012 the series was released as a four-disc Blu-ray set (released 12 November 2012).
The hardback book, Life on Earth by David Attenborough, was a worldwide bestseller and its cover image of a Panamanian red-eyed tree frog, taken by Attenborough himself, became an instantly recognisable emblem of the series. It is currently out of print.
Edward Williams’ avant-garde score matched the innovative production techniques of the television series. Williams used a combination of traditional orchestral instruments (harp, flute, clarinet, strings and percussion) and electronic sounds. The pieces were crafted scene-by-scene to synchronise with and complement the imagery on screen. The sounds were processed through an early British synthesiser, the EMS VCS 3, to create an evocative sound which Attenborough compared to chamber music.
“I started using the filters and voltage control of the VCS 3 on conventionally created classical sounds by the orchestra. It made possible all sorts of marvellous explorations of new sounds which could then be made into music.”
The score was never intended to be released commercially, but Williams had 100 copies pressed as gifts for the musicians involved. One of these LPs found its way into the hands of Jonny Trunk

Belstaff Mens WILDEN JACKET In Camouflage Print Faded Olive

Belstaff Mens WILDEN JACKET In Camouflage Print Faded Olive

BUY NOW

$1,450.00
$475.00

, owner of independent label Trunk Records, who negotiated the licence from the BBC. The soundtrack was finally released on 2 November 2009.

Sankar Monastery

Sankar Monastery, or Sankar Gompa is a Buddhist monastery within an easy half-hour walk from Leh in Ladakh, northern India. It is a daughter-establishment of Spituk Monastery and the residence of the Abbot of Spituk, the Venerable Kushok Bakula, who is the senior incarnate lama of Ladakh due to his ancient lineage and personal authority

Brave Prada Nappa Leather Shoulder Strap Tote Bag Black

Brave Prada Nappa Leather Shoulder Strap Tote Bag Black

BUY NOW

$816.99
$245.00

.
It is a relatively modern, attractive cluster of buildings set amongst trees above the town, in the lee of Khardung La, a 5,359 m (17,582 ft) pass behind Leh leading to the Shyok and Nubra Valleys.
Only 20 monks at most live here, and only a few permanently, so visiting hours are limited to early morning and evening. The place is well lit, so an evening visit is worthwhile. Climbing the steps one reaches the double doors leading into the dukang (‘du khang) or assembly hall. Three green drums are on the right of the door under which is the place of the Gyeskos. The wall and entry door are richly painted. Upstairs is the Dukar Lhakang (“residence of the deity”) or inner sanctuary. There is an impressive figure here of Avalokiteśvara (Tibetan: Chenrezig) with 1

Cheap Dior Geranium Leather Granville Bag Bright Red

Cheap Dior Geranium Leather Granville Bag Bright Red

BUY NOW

$990.00
$198.00

,000 arms (all holding weapons) and 1,000 heads

2016 New Oakley Active Sports Red Sunglasses

2016 New Oakley Active Sports Red Sunglasses

BUY NOW

$158.94
$17.48

. The walls are painted with a Tibetan calendar, mandalas and rules for the monks. Above the wooden stairs can be seen the rooms of the Abbot, guest rooms and the library.
A lama from Sankar Monastery visits the mid-sixteenth century fort built by Tashi Namgyal at Namgyal Tsemo, the peak above Leh every morning and evening to maintain the temples associated with the fort and light the butter-lamps.
Coordinates: 34°10′12″N 77°34′48″E / 34.1700°N 77.5800°E / 34.1700; 77.5800

Soubré Department

Soubré Department is a department of Nawa Region in Bas-Sassandra District

16-17 Argentina Home DI MARIA 7 Jerseys Blue White

16-17 Argentina Home DI MARIA 7 Jerseys Blue White

BUY NOW

$266.58
$31.99

, Ivory Coast. In 2014, its population was 464,554 and its seat is the settlement of Soubré. The sub-prefectures of the department are Grand-Zattry, Liliyo, Okrouyo, and Soubré.
Soubré Department was created in 1980 as a split-off from Sassandra Department

Cheap Prada Patent Saffiano Leather Bow Tote Bag Light Blue

Cheap Prada Patent Saffiano Leather Bow Tote Bag Light Blue

BUY NOW

$863.39
$259.00

. Using current boundaries as a reference

Salvatore Ferragamo Detailed Wedge Pump White

Salvatore Ferragamo Detailed Wedge Pump White

BUY NOW

$567.34
$165.04

, from 1980 to 2013 the department occupied the same territory as Nawa Region, with the exception of Guéyo Department

Barbour Men Quilted Bariel Jacket Black

Barbour Men Quilted Bariel Jacket Black

BUY NOW

$352.54
$199.00

.
In 1997, regions were introduced as new first-level subdivisions of Ivory Coast; as a result, all departments were converted into second-level subdivisions. Soubré Department was included in Bas-Sassandra Region

Maje Chorie E16 Mandarin Collar Breathable Anti-static Oxford With Contrasting Stitching Blue Shirt

Maje Chorie E16 Mandarin Collar Breathable Anti-static Oxford With Contrasting Stitching Blue Shirt

BUY NOW

$209.99
$136.00

.
In 2011, districts were introduced as new first-level subdivisions of Ivory Coast. At the same time, regions were reorganised and became second-level subdivisions and all departments were converted into third-level subdivisions. At this time, Soubré Department became part of Nawa Region in Bas-Sassandra District.
In 2012, four sub-prefectures were split from Soubré Department to create Buyo Department and Méagui Department.
Coordinates: 5°47′N 6°36′W / 5.783°N 6.600°W / 5.783; -6.600

Betterton, Maryland

84001805
Betterton is a town in Kent County, Maryland, United States. The population was 345 at the 2010 census.

The Betterton Historic District consists of a collection of vernacular Victorian resort structures. The district includes many of the homes, hotels and cottages built to accommodate steamboat passengers in the late 19th and early 20th centuries. Notable buildings within the district include the hotels and boarding homes which catered to the steamboat passengers, several churches, and summer cottages, dating from the golden age of the passenger steamboats on the Chesapeake Bay.
It was added to the National Register of Historic Places in 1984.
Betterton is located at the mouth of the Sassafras River on the upper Chesapeake Bay. More precisely, Betterton is located at 39°22′4″N 76°3′39″W / 39.36778°N 76.06083°W / 39.36778; -76.06083 (39

Barbour Women Viper International Quilted Jacket Brown

Barbour Women Viper International Quilted Jacket Brown

BUY NOW

$337.22
$184.00

.367863, -76.060877).
According to the United States Census Bureau, the town has a total area of 1.00 square mile (2.59 km2), of which, 0.99 square miles (2.56 km2) is land and 0.01 square miles (0.03 km2) is water.
Betterton is governed by a mayor and a town council with four members. Town council meetings are held on the second and fourth Tuesday of every month at 7:00 pm in the town hall. The town hall is located in the Betterton Community Center, a former Catholic church refurbished as town offices and a museum, on Main Street.
Betterton Beach is located at the foot of Main Street. The beach has 300 feet (91 m) of frontage for swimming. The water is generally free of sea nettles because the water is not very salty. The beach has public restrooms (seasonal), a boardwalk, a fishing jetty, a public landing, and reasonable parking. A picnic pavilion is nearby. Lifeguards service was suspended in 2008, and the public beach is currently “swim at your own risk”.
As of the census of 2010, there were 345 people, 156 households, and 88 families residing in the town. The population density was 348.5 inhabitants per square mile (134.6/km2). There were 317 housing units at an average density of 320.2 per square mile (123.6/km2). The racial makeup of the town was 92.5% White, 2.9% African American, 0.9% Native American, 0.6% Asian, 1.7% from other races, and 1

Salvatore Ferragamo Detailed Wedge Pump Black

Salvatore Ferragamo Detailed Wedge Pump Black

BUY NOW

$567.34
$165.04

.4% from two or more races. Hispanic or Latino of any race were 2.9% of the population.
There were 156 households of which 23.7% had children under the age of 18 living with them, 41.0% were married couples living together, 8.3% had a female householder with no husband present, 7.1% had a male householder with no wife present, and 43.6% were non-families. 36.5% of all households were made up of individuals and 10.2% had someone living alone who was 65 years of age or older. The average household size was 2.21 and the average family size was 2.94.
The median age in the town was 46.9 years. 18.6% of residents were under the age of 18; 8.4% were between the ages of 18 and 24; 20.3% were from 25 to 44; 36.7% were from 45 to 64; and 15.9% were 65 years of age or older. The gender makeup of the town was 49.3% male and 50.7% female.
As of the census of 2000, there were 376 people, 164 households, and 102 families residing in the town. The population density was 423.9 people per square mile (163.1/km²). There were 277 housing units at an average density of 312.3 per square mile (120.2/km²). The racial makeup of the town was 92.29% White, 2.13% African American, 4.52% from other races, and 1.06% from two or more races. Hispanic or Latino of any race were 8.24% of the population.
There were 164 households out of which 29.3% had children under the age of 18 living with them, 47.0% were married couples living together, 11.6% had a female householder with no husband present, and 37.8% were non-families. 34.1% of all households were made up of individuals and 11.6% had someone living alone who was 65 years of age or older. The average household size was 2.29 and the average family size was 2.94.
In the town the population was spread out with 26.1% under the age of 18, 8.8% from 18 to 24, 25.8% from 25 to 44, 25.8% from 45 to 64, and 13.6% who were 65 years of age or older. The median age was 39 years. For every 100 females there were 88.9 males. For every 100 females age 18 and over, there were 86.6 males.
The median income for a household in the town was $36,477, and the median income for a family was $38,750. Males had a median income of $31,250 versus $27,188 for females. The per capita income for the town was $24,848. About 6.1% of families and 6.8% of the population were below the poverty line, including 9

16-17 Brazil Away CAFU 2 Jerseys Navy Blue White

16-17 Brazil Away CAFU 2 Jerseys Navy Blue White

BUY NOW

$266.58
$31.99

.5% of those under age 18 and 9.5% of those age 65 or over.

Union Postale

Union Postale, ursprünglich „L’Union Postale“, ist der Name der seit 1875 in Bern erscheinenden Publikation des Weltpostvereins, die als offizielles Organ vom Internationalen Büro des Weltpostvereins herausgegeben wird

Bogner 1108 Hose Dunkelblau Faltbare Umweltfreundlich Daunenjacken Dagur-D Paolo Handschuhe Rot

Bogner 1108 Hose Dunkelblau Faltbare Umweltfreundlich Daunenjacken Dagur-D Paolo Handschuhe Rot

BUY NOW

708.00
566.00

. Seit Ausgabe 1/2007 wurde der Untertitel „Der Postsektor im Vormarsch“ eingeführt und mit Ausgabe 3/2009 um „seit 1875“ ergänzt.
Das Magazin berichtet über die Aktivitäten des Weltpostvereins sowie über Geschehnisse und Entwicklungen im weltweiten Postsektor. Es enthält Berichte über wichtige und aktuelle Themen, die den Postsektor betreffen, sowie Interviews mit führenden Persönlichkeiten aus der Welt der Post. Die in Farbe erscheinende Publikation wird an die Postbetreiber in den 192 Mitgliedsländern verteilt und dient als Informationsquelle. Union Postale wird auf Forest Stewardship Council-zertifiziertem Papier und mit nachhaltig hergestellter Farbe gedruckt

Bogner Kanoa-D Down Jacket 2016 Antibakterielle Paolo Handschuh Rot 1108 Hose Dunkelblau

Bogner Kanoa-D Down Jacket 2016 Antibakterielle Paolo Handschuh Rot 1108 Hose Dunkelblau

BUY NOW

715.00
571.00

.

Ab dem 1. Oktober 1875 erschien die Zeitschrift in den drei Sprachen: französisch, deutsch und englisch. Alle drei Sprachen standen gleichberechtigt auf einer Seite nebeneinander in jeweils einer eigenen Spalte

Canada Goose Herren Jacke Anti-pilling 2015 Bergsteigerin Rote

Canada Goose Herren Jacke Anti-pilling 2015 Bergsteigerin Rote

BUY NOW

1,072.00
297.00

. Somit konnte der Leser, wenn er wollte, gleichzeitig noch seine Fremdsprachenkenntnisse erweitern. Auf Beschluss des VIII. Weltpostkongress 1920 in Madrid kam als Publikationssprache spanisch hinzu. Die Artikel standen, in der Monatszeitschrift, weiterhin in Spalten nebeneinander.
Nach dem Zweiten Weltkrieg wurde auf dem XII. Weltpostkongress 1947 in Paris beschlossen die Zeitschrift um die arabische und chinesische Sprache zu erweitern und die deutsche Sprache durch die russische zu ersetzen. Bereits beim nächsten Weltpostkongress 1952 in Brüssel wurde die deutsche Sprache als Publikationssprache wieder zugelassen. Durch diese Vielzahl an Sprachen war das Drucken in mehreren Spalten nicht mehr sinnvoll möglich und man entschied sich für jede Sprache eine einzelne Ausgabe anzufertigen, wobei die monatliche französische Ausgabe die Hauptausgabe bildet, inklusive eventueller Schaubilder und Grafiken. Die anderen Sprachversionen sind im Anschluss gedruckt und enthielten nur noch den übersetzten Text. Spätestens in den 1980er Jahren wurde auf zweimonatliches Erscheinen und spätestens 1999 auf quartalsweises Erscheinen umgestellt. Erst seit 2007 erscheint jede Sprachpublikation mit dem gleichen Layout und mit den jeweiligen Bildern.

Oleg Deripaska

Oleg Deripaska en 2015
modifier
Oleg Vladimirovitch Deripaska (en russe : Олег Владимирович Дерипаска), né le 2 janvier 1968, est le fondateur et propriétaire de l’un des plus grands groupes industriels russes en 2015, Basic Element, président de En+ Group et de la Société RUSAL, la deuxième plus grande société d’aluminium du monde. Depuis 2015, on estime la fortune de Deripaska à 2,6 milliards de dollars US,.

Deripaska est né à Dzerzhinsk, dans la région de Nijni Novgorod, et a grandi à Ust-Labinsk, dans le Kraï de Krasnodar.
Deripaska est élevé dans la ferme familiale. Ses grands-parents le chargent de tout savoir sur la propriété pour survivre. « Ils m’ont enseigné les pratiques agricoles, dont les périodes et les techniques de plantations, de pousses et de récoltes. » Ses deux grands-pères combattent pendant la Seconde Guerre Mondiale ; l’un d’entre eux est tué au front et enterré dans une fosse commune en Autriche, l’autre rentre en Russie lorsque la guerre est terminée.
Deripaska obtient son premier emploi dans l’usine d’Ust-Labinsk où sa mère travaille. À l’âge de 11 ans, il devient apprenti électricien, réparant des moteurs électriques.
Dans son enfance, ses auteurs préférés sont Mayne Reid et Jack London, mais la pénurie de littérature en Union Soviétique le conduit à étendre ses lectures à des œuvres scientifiques et mathématiques. Aujourd’hui, le siège social de Basic Element contient des murs entiers de livres qui reflètent cette passion pour la lecture.
Il intègre en 1985 la faculté de physique de l’Université d’État de Moscou. Un an plus tard, il est enrôlé dans les forces armées. Il sert dans les Forces de missiles stratégiques de la région de Transbaïkalie, en Sibérie, de 1986 à 1989.
En 1993, Deripaska obtient un diplôme de bachelier en physique avec mention à l’Université d’État de Moscou.
Après qu’il obtient son diplôme de l’Université d’État de Moscou, l’effondrement de l’Union Soviétique engendre un arrêt du financement académique et Deripaska se trouve dans l’impossibilité de poursuivre ses études en physique théorique. Les étudiants ne peuvent pas non plus bénéficier d’allocations ou de subventions. Il se souvient : « Nous n’avions pas d’argent. C’était un problème pratique important de tous les jours. Comment faire pour gagner de l’argent pour me nourrir et continuer mes études ? »
A l’âge de 25 ans, Deripaska s’associe à des collègues physiciens, ingénieurs et de grands scientifiques et fonde sa première société de négoce en métal appelée VTK dans laquelle il adopte une approche scientifique systématique au commerce de marchandises. Deripaska a déclaré : « Je représentais des sociétés qui achetaient et vendaient des matières premières. »
Deripaska se lance dans l’arbitrage à exportation, achetant des métaux à des prix bas sur le marché russe et les revendant aux prix des marchés internationaux beaucoup plus élevés. Deripaska opère principalement via le nouvel état baltique d’Estonie puisque le système russe des licences d’exportations est dans le chaos. « Nous envoyions des cargaisons en Estonie, et nous les vendions ensuite à travers le monde à partir du port de ce pays nouvellement indépendant. »
Deripaska se souvient : « J’ai commencé ma carrière à un moment particulier dans l’histoire. Le pays dans lequel j’étais né et où j’avais grandi avait disparu, mais ce nouveau pays n’était pas encore tout à fait créé. Le premier m’a donné une excellente éducation, et le second m’a donné l’opportunité de réussir. » Pratiquement tous les bénéfices de ce business sont injectés dans l’achat d’actions de l’usine d’aluminium Sayanogorsk, installée en Sibérie orientale (dans la République de Khakassie). Deripaska achète des bons et des actions à Sayanogorsk et y augmente sa participation jusqu’à devenir l’actionnaire individuel le plus important après l’Etat.
En novembre 1994, Oleg Deripaska est devenu le propriétaire majoritaire de l’usine « Aljuminprodoukt » qui était la 3e par la valeur et la 1re par le bénéfice des usines russes d’aluminium — Sayanogorsk dans la ville de Saïanogorsk (Khakassie). La même année, Oleg Deripaska a été élu Directeur général de l’usine. Sous la conduite du plus jeune des directeurs généraux de Russie, l’usine est devenue la meilleure de son domaine, et ce surtout à certains niveaux, comme la rentabilité, les technologies, la qualité des produits, la sécurité écologique.
Trois ans après, en 1997, Deripaska a été l’initiateur de la création de la première compagnie industrielle verticalement intégrée dans l’espace post-soviétique : le Groupe «L’Aluminium Sibérien» (rebaptisé en 2001 « Basic Element»). L’usine d’aluminium Sayanogorsk est devenue le noyau de ce Groupe et rassemble d’autres usines d’aluminium en Russie.
Deripaska est directeur général et principal actionnaire de la fonderie Sayanogorsk de 1994 à 1997 et détient le poste de président du Groupe d’investissement industriel en aluminium Sibirsky de 1997 à 2001, qui deviendra plus tard la ressource principale de RUSAL.
En plus de la métallurgie, qui reste l’activité principale de son groupe industriel, Deripaska acquiert des parts dans un large éventail de sociétés dans des secteurs variés comme l’énergie, l’industrie manufacturière, les véhicules commerciaux, les composants automobiles, les services financiers et en assurances, les entreprises de leasing, la construction, l’aviation et l’agriculture.
Il possède notamment, par l’intermédiaire du groupe industriel Basic Element :
Deripaska refuse de s’impliquer dans la politique. Il a déclaré : « Je suis convaincu que ma société

Ray Ban Lunettes De Soleil Aviator Jaune

Ray Ban Lunettes De Soleil Aviator Jaune

BUY NOW

139.00
15.95

, qui détient tant de ressources, doit rester à l’écart de la politique par souci d’éthique commerciale ».
Deripaska est l’unique propriétaire et président du conseil d’administration de Basic Element, un groupe d’investissement diversifié créé en 1997. Les avoirs de Basic Element sont concentrés dans six secteurs : l’énergie, l’industrie manufacturière, les services financiers, l’agriculture, la construction et l’aviation.
Le principal de ses avoirs comprend la Société Unie RUSAL, le groupe GAZ, un constructeur automobile, Ingosstrakh, la plus vieille compagnie d’assurance du pays, la banque SOYUZ (Банк «СОЮЗ»), le constructeur aéronautique Aviakor, EuroSibEnergo (ЕвроСибЭнерго), une société d’approvisionnement énergétique et d’investissement, Glavmosstroy (Главмосстрой), une société de construction, Kuban Agroholding, une entreprise agricole, et Basel Aero, une entreprise aéronautique détenant les quatre plus grands aéroports sur le territoire du Kraï de Krasnodar (en joint-venture avec Changi Airports International).
Basic Element possède des sociétés et subsidiaires en Russie, dans les pays de la CEI, en Afrique, Australie, Asie, Europe et l’Amérique latine. Elle emploie pas moins de 200 000 personnes.
Dans la foulée du développement de l’industrie russe de l’aluminium, Deripaska crée en 2001 l’un des groupes russes industriels les plus diversifiés, Basic Element, qui incorporera plus tard tous les avoirs des entreprises lui appartenant.
En construisant une société à intégration verticale, Deripaska réussit à créer la plus grande compagnie énergétique russe et acquiert, en 2001, des parts dans Irkutskenergo et Krasnoïarsk HPP, les plus grandes sociétés énergétiques de Sibérie Orientale.
La Société Unie RUSAL (en russe : ОК РУСАЛ, /OK RUSAL/) était la plus grande société productrice d’aluminium dans le monde jusqu’en 2015, année lors de laquelle le groupe chinois Hongqiao a pris la tête du classement. RUSAL représente presque 7 % de la production mondiale d’aluminium primaire et 7 % de la production mondiale d’alumine. Le groupe est créé lors de la fusion de RUSAL (en russe : Русский алюминий), de SUAL, et des avoirs en aluminium de Glencore, achevée en mars 2007. La société est présente dans 20 pays sur cinq continents et emploie plus de 61 000 personnes au travers de ses opérations internationales et ses bureaux.
Deripaska dirige la société de production d’aluminium à intégration verticale UC Rusel qui extrait de la bauxite et produit de l’alumine qui est ensuite transformée en aluminium.
En 2000, la société de Deripaska Aluminium Sibirsky et Millhouse Capital, appartenant à Roman Abramovitch, se constituent en partenariat pour gérer les actifs d’aluminium et d’alumine qu’elles contrôlent, et créent la société RUSAL.
En 2003, les entreprises gérées par M. Deripaska voient leur participation passer à 75 % dans les sociétés en gestion commune grâce à l’acquisition de la moitié des intérêts gérés par Millhouse Capital.
En 2004, la consolidation de propriété de RUSAL par des sociétés appartenant à Deripaska est achevée par l’acquisition des 25 % restants de participation dans la société RUSAL gérée par la société Millhouse Capital.
Dans le but d’assurer un approvisionnement stable d’alumine à ses fonderies, RUSAL procède à plusieurs fusions et acquisitions. Au début des années 2000, RUSAL fait l’acquisition de mines de bauxite en Guinée, le pays possédant les plus grandes réserves mondiales de bauxite. RUSAL achète ensuite des parts dans une raffinerie d’alumine en Australie. Après la fusion avec la société Glencore, l’acquisition d’actifs de bauxite et d’alumine en Jamaïque, en Italie et en Irlande sont ajoutés au portefeuille de RUSAL. Ces transactions font passer RUSAL d’une société aux maigres ressources de bauxite à une entreprise verticalement intégrée.
Parallèlement, Deripaska investit dans la modernisation opérationnelle des fonderies en Russie : « Nous avons développé le secteur, et nous avons trouvé des bauxites qui n’existent pas en Russie. Nous avons créé une société qui est devenue la plus importante du secteur en moins de douze ans. Mais pour devenir le numéro un mondial des producteurs d’aluminium, nous devions améliorer nos pratiques opérationnelles. Pour appliquer les meilleures pratiques mondiales, nous nous sommes intéressés à Toyota qui avait, pendant presque trente ans d’activités, exploité un processus précis, rigoureux et bien pensé ».
Sous la direction de Deripaska, RUSAL se lance dans des projets de modernisation à grande échelle dans une série d’installations, dont les fonderies d’aluminium de Bratsk, de Krasnoïarsk and d’Irkoutsk. Il faudra cinq ans pour boucler le programme de Krasnoïarsk qui représente au total des dépenses en capital d’environ 296 millions de dollars US.
Deripaska est lui-même partisan des modèles de gain de productivité rendus connus par l’Approche Toyota. Les fonderies de RUSAL adoptent le concept de « kaizen » qui signifie amélioration permanente et qui implique la formation des travailleurs à des techniques de production standardisées. Deripaska a déclaré : « Il est important de changer aussi bien la mentalité que la structure hiérarchique de la société. Au lieu d’appliquer un système de gestion du haut vers le bas, il faut comprendre que tout est dans les mains de l’opérateur et il faut permettre à cet opérateur de gagner en efficacité et d’effectuer des améliorations directement au niveau des ateliers ».
En décembre 2006, RUSAL autorise la fonderie d’aluminium Khakasse, la première usine d’aluminium construite en Russie depuis 20 ans, à investir une somme totale d’environ 750 millions de dollars US dans la construction de l’usine.
Deripaska a déclaré : « Notre croissance dépendait de notre compréhension de la demande interne et externe. Par conséquent, en faisant des acquisitions et en construisant de nouvelles usines, nous avons effectué des investissements importants ». Les investissements de RUSAL dans la construction et la modernisation de ses entreprises ont représenté plus de 2,5 milliards de dollars US.
En 2007, RUSAL, le troisième producteur mondial d’aluminium, SUAL Group, un des dix plus grands producteurs mondiaux d’aluminium, ainsi que Glencore International AG, le groupe suisse en ressources naturelles, regroupent leurs actifs pour créer la Société Unie RUSAL, le plus grand producteur mondial d’aluminium et d’alumine.
En 2008, RUSAL achète 25 % de la compagnie minière arctique Norilsk Nickel, une opération qui fait un peu plus progresser Deripaska dans sa quête de consolidation des secteurs miniers et métallurgiques russes.
En 2009, lorsque la crise financière frappe, Deripaska revient à RUSAL en tant que PDG pour diriger le processus de restructuration de la dette de la société. « Je travaillais 16 heures par jour. Nous étions en défaut, bien qu’aucune des parties impliquées ne voulaient appeler cela défaut. » Parmi les mesures d’urgences, Deripaska opère une diminution de 25 % des coûts en 2009. En décembre 2009, Deripaska parvient à un accord final avec plus de 70 prêteurs russes et internationaux pour le refinancement d’une dette de 17 milliards de dollars US.
En 2010, sous la direction de Deripaska, RUSAL lève 17,4 milliards de dollars sur la bourse de Hong Kong (2,24 milliards de dollars US). C’est la première offre publique d’achat d’une société russe à Hong Kong. L’introduction en bourse attire des investisseurs de premier ordre dont John Paulson de Paulson & Co, le milliardaire de Hong Kong Li Ka-shing de Cheung Kong Holdings, et Nathaniel Rothschild de NR Investments.
Dans les années qui suivent, Deripaska défend l’augmentation de la production sur le marché de l’aluminium. Il a déclaré dans une entrevue au Métal Bulletin : « Nous devons produire autant que ce que la demande exige. Former les gens en ce sens prend du temps, ce que nous admettons. C’est pourquoi nous attendons que le secteur de l’aluminium fasse ce qu’il a à faire, pour qu’ensuite la consommation libère une marge suffisante pour la capacité existante ».
Deripaska s’est vu remettre le prix de l’Ambassadeur du Secteur de l’Aluminium par le Métal Bulletin Awards for Excellence pour sa « grande influence dans l’industrie mondiale de l’aluminium et au-delà ».
Depuis 2015, Deripaska occupe le poste de président de RUSAL et se concentre sur le développement stratégique de la société.
Fin 2015, il émet publiquement des doutes sur l’impact de mesures prises sans contrainte dans le cadre de l’accord de Paris sur le climat pour réduire les émissions russes dans un avenir proche. Il déclare lors d’une entrevue au Financial Times : « Tout le monde se prononce pour. Tout ce dont nous avons besoin, c’est plus ou moins d’une règlementation équitable. Il ne devrait pas y avoir de bulles dans lesquelles les gens peuvent tricher avec le système. Les gens ne devraient pas être d’accord avec quelque chose qui créerait un nouveau protocole de Kyoto, à savoir une succession de jolies déclarations polies ».
Le conglomérat automobile russe GAZ comprend 18 sites de production dans huit régions de Russie, ainsi que des points de ventes et d’entretien. Le Groupe GAZ produit des véhicules commerciaux légers et semi-légers, des camions, des bus, des voitures, de l’équipement de construction routière, des unités d’alimentation électrique et des composants automobiles.
En 2000, Deripaska commence à acquérir des avoirs dans la construction de machines. Sa première acquisition est celle de l’usine Gorkovsky Automobile (GAZ), située à Nizhny Novgorod, qui était auparavant une société gérée par le gouvernement

Oakley Asian Fit Blanc De Monture Gris Des Verres

Oakley Asian Fit Blanc De Monture Gris Des Verres

BUY NOW

109.00
13.95

. En 2005, le Groupe GAZ est créé par l’homme d’affaire qui combine les avoirs de la construction de machines.
Le 25 juillet 2008, le groupe GAZ lance la production en série de la berline Volga Siber qui provient d’une plateforme acquise de la société américaine Chrisler et a été conçue par le studio britannique UltraMotive.
Des ingénieurs et des experts de Magna International jouent un rôle actif dans la mise en place et les réglages de l’unité d’assemblage de ces voitures, ainsi que dans la formation des employés du groupe. Le 14 juin 2011, le groupe Volkswagen Russie et le groupe GAZ concluent un accord sur la production de voitures Volkswagen et Škoda dans l’usine de GAZ à Nizhny Novgorod. L’accord prévoit aussi que le cycle complet de production de la nouvelle Volkswagen Jetta, de la Škoda Octavia, et de la Škoda Yeti sera effectué chez GAZ.
En 2006, le Groupe GAZ achète toutes les parts de LDV Holdings (producteur de véhicules commerciaux légers situé dans la ville de Birmingham au Grande Bretagne) à partir d’un fond américain, Sun Capital Partners. Le principal produit de LDV est maintenant le véhicule commercial léger Maxus. En mai 2009, le Groupe GAZ conclut un accord de vente de son entreprise de vans UK/LDV au constructeur et distributeur automobile malaisien Weststar.
En 2004, Deripaska est mandaté par le président russe pour représenter le pays au Conseil Consultatif des Gens d’Affaire de Coopération économique pour l’Asie-Pacifique (ABAC). Il détient le poste de président de l’ABAC Russie depuis 2007. Deripaska est vice-président de l’Union Russe des Industriels et Entrepreneurs, président du Conseil d’Administration du Comité National Russe de la Chambre de Commerce Internationale et membre du Conseil sur la Compétitivité et l’Entreprenariat, une agence du gouvernement russe.
Il possède un siège d’administrateur au Théâtre Bolchoï, à l’École d’Administration des Affaires, à l’École d’Administration Publique, à la Faculté d’Économie de l’Université de Moscou et à la Faculté d’Administration des Affaires de l’Université de Saint-Pétersbourg. Deripaska est co-fondateur de la Fondation Nationale d’Aide à la Science et du Fond National de Médecine.
En avril 2007, Deripaska fait l’acquisition de 25 % (1,05 milliard d’euros) de la société de construction autrichienne Strabag SE, détenue par Hans-Peter Haselsteiner. Le 30 avril 2009, Basic Element annonce qu’elle a transféré ses 25 % de participation de la société Strabag à d’autres actionnaires de la société. Basic Element garde une option d’achat pour se réattribuer les parts. Basic Element garde une action nominative de Strabag et deux sièges sur les neufs que compte le conseil d’administration de Strabag. Le 30 novembre 2010, Basic Element rachète 17 % de parts à d’autres actionnaires de Strabag pour un montant de 373 millions d’euros. Deripaska se voit accorder une extension d’option d’achat pour les 8 % restants jusqu’au 15 juillet 2014.
En 2014, Deripaska renforce sa participation dans un actionnaire minoritaire de blocage.
Strabag est la sixième plus grande société de construction d’Europe.
En plus de ses activités dans les secteurs de l’énergie, de l’aluminium et des machines, Deripaska a étendu ses activités dans la construction, la gestion des aéroports et l’agriculture.
Le groupe de Deripaska construit plusieurs installations olympiques pour les Jeux d’Hiver de Sotchi de 2014 dont le Village Olympique Côtier, le port maritime de Imeretisnky. Il double l’avenue Kurortny de Sotchi, et rénove l’aéroport international de Sotchi. La somme totale de ces investissements s’élève à 1,4 milliard de dollars US.
En mai 2007, le président de Magna International, Frank Stronach, annonce que Deripaska est devenu un partenaire stratégique de Magna. Le 3 octobre 2008, Russian Machines met fin à sa participation en tant qu’actionnaire du fabriquant de pièces détachées canadien. Les sociétés déclarent cependant que le développement des activités de composants automobiles en Russie, tout comme celles d’autres projets conjoints, sera maintenu.
Magna devient le deuxième plus grand investissement étranger de Basic Element après un achat de participation de 25 % de Strabag, une société de construction autrichienne, d’un montant d’1

Rare Prints RB2140 Pas Cher Ray Ban Wayfarer Lunettes De Soleil KY16

Rare Prints RB2140 Pas Cher Ray Ban Wayfarer Lunettes De Soleil KY16

BUY NOW

129.00
14.95

,2 milliard d’euros (1,66 milliard de dollars US).
En 2007, la société d’investissement de Deripaska Veleron fait l’acquisition de parts chez Magna grâce à un prêt de 1,2 milliard de dollars US contracté chez BNP Paribas, les actions de Magna servant de sûreté. Morgan Stanley est impliqué dans cette affaire sous la forme d’un accord de swap avec BNP Paribas selon lequel la banque américaine se porte garante des risques du prêt en échange d’un paiement fixe.
En septembre 2008, alors que les actions de la société Magna, touchée par la récession économique mondiale, plongent, BNP émet un appel de marge de 93 millions de dollars US à Veleron. Morgan Stanley apprend ensuite que Veleron ne répondra probablement pas à l’appel et vend les actions à découvert.
En 2015, Deripaska intente une action en justice contre Morgan Stanley, accusant la banque d’utiliser des informations d’initiés pour vendre à découvert l’investissement de 1,5 milliard de dollars US du milliardaire dans les actions de Magna en 2008.
Deripaska affirmera que Morgan Stanley avait outrepassé son mandat et qu’elle avait été impliquée dans un délit d’initié illégal qui résultera dans un dédommagement financier substantiel à Veleron estimé entre 15 et 25 millions de dollars US.
En novembre 2015, le tribunal de New York statue que Morgan Stanley a « obtenu des informations secrètes et les a utilisées à des fins commerciales malgré son devoir de maintenir leur confidentialité et de ne pas les utiliser à des fins commerciales. » Cependant, Veleron protestera vivement contre la conclusion selon laquelle MS n’avait pas l’intention d’escroquer Veleron et déclarera qu’elle interjetterait appel.
Oleg Deripaska possède toutes les parts de la société EuroSibEnergo, la plus grande société mondiale privée dans le domaine de l’hydroélectricité et la plus grande société électrique privée en Russie. Elle contrôle et gère 18 centrales électriques avec une capacité énergétique installée de 19,5 GW, dont 15 GW sont produit par hydroélectricité. La société produit approximativement 9 % de toute l’électricité en Russie et est aussi le leader du marché énergétique de Sibérie avec une part de marché totalisant 41 %. Parmi les clients d’EuroSibEnergo figurent de grandes usines d’aluminium russes. La société possède de grandes ressources de carburant qui satisfont 85 % des besoins en charbon de ses centrales électriques. Ses réserves en charbon totalisent 1,26 milliard de tonnes et elle produit chaque année plus de 12 millions de tonnes de charbon.
Le Groupe EN+ de Deripaska, dont EuroSibEnergo est une filiale, investit dans une joint-venture avec la plus grande société chinoise de production d’énergie hydroélectrique Yangtze Power Co dans le but de construire de nouvelles centrales électriques en Sibérie, principalement des centrales hydroélectriques, d’une capacité totale allant jusqu’à 10 GW.
Russian Machines Corporation est créée en 2005 et consolide les actifs d’Oleg Deripaska dans le secteur de la construction de machines. Ces derniers comprennent les actifs industriels et d’ingénierie des secteurs suivants :
Russian Machines Corporation gère 24 installations dans 12 régions de Russie

CARRERA Lunettes De Soleil 9446

CARRERA Lunettes De Soleil 9446

BUY NOW

249.00
16.95

.
En 2007, Deripaska acquiert 4 aéroports du sud de la Russie: Krasnodar, Sotchi, Gelendzhik et Anapa. Basel Aero est une société à portefeuille qui gère depuis lors les avoirs de tous les aéroports. En juin 2012, Basic Element, la Sberbank de Russie et Changi Airports signent un accord de joint-venture dans le but d’investir dans les aéroports russes et de les développer.
Le secteur aéroportuaire d’Oleg Deripaska est géré par Basel Aero, une entreprise exploitant les aéroports d’Anapa et de Gelendzhik, de Sotchi et de Krasnodar. Ces aéroports gèrent plus de 7 % du trafic de passagers en Russie.
L’aéroport international de Sotchi constituait le principal accès aux Jeux Olympiques d’Hiver de Sotchi en 2014. En octobre de cette année, Sotchi obtient par ailleurs le statut d’aéroport « Ciel Ouvert », ce qui signifie que n’importe quel transporteur aérien étranger peut embarquer et débarquer des passagers et de la cargaison sans aucune restriction sur le type d’avion et sur sa fréquence, et ce indépendamment des accords interétatiques.
Deripaska détient à titre personnel 10 % des actions ordinaires d’Ingosstrakh. Cette société est un assureur majeur de risques complexes comme l’assurance risque des armateurs, l’assurance corps de navire, l’assurance accidents d’aviation et les risques provenant de l’espace, ainsi que l’assurance des sociétés de transport. Ingosstrakh possède 83 branches en Russie et des bureaux dans 220 villes russes.
Oleg Deripaska possède totalement l’une des entreprises agroalimentaires les plus importantes du sud de la Russie, Kuban Agroholding. Cette société intègre deux méga-fermes laitières modernes, un complexe d’élevage d’une capacité de 16 000 porcs, trois silo-élévateurs d’une capacité de stockage de grain non-récurrent de plus de 270 000 tonnes, trois usines de semences modernes, un sucrerie et Sunrise, l’une des meilleures fermes d’élevage de chevaux russes, spécialisée dans l’élevage de chevaux pur-sang anglais. Cette société est dans le top 20 des plus grandes entreprises agroalimentaires de Russie et figure parmi les 5 exploitants terriens les plus prolifiques de Russie.
Kuban Agroholding est l’une des rares entreprises agroalimentaires russes à utiliser la technologie de transfert embryonnaire qui permet la reproduction de vaches laitières à haut rendement.
Selon la liste des plus informés de Forbes, la fortune de Deripaska est estimée à 16,8 milliards de dollars US en 2011. En 2008, Forbes avait estimé sa fortune à 28 milliards de dollars US, ce qui faisait de lui le neuvième homme le plus riche du monde. En 2009, sa position dans le classement chuta à la 164ème place, et Forbes déclarait : « Peut-être qu’il ne peut pas supporter l’effondrement des marchés et les lourdes dettes ». Cependant, en 2010, sa fortune estimée à 10,7 milliards de dollars US lui a permis de grimper à la 57ème place dans la liste des milliardaires du monde. Selon Forbes, il avait évincé les dirigeants de ses deux plus grandes sociétés et avait personnellement négocié avec le gouvernement russe, avec les banques et d’autres créanciers pour restructurer ses obligations en matière de prêts. Deripaska aurait lui-même répété à de nombreuses reprises que les estimations sur sa fortune étaient exagérées, qu’elles ne prenaient pas totalement en compte le montant de la dette qu’il avait contractée et qu’il devrait se situer bien en deçà du top dix de la liste des milliardaires. Depuis 2015, Forbes estime la fortune de Deripaska à 3,5 milliards de dollars US.
Deripaska est un des 16 dirigeants mondiaux d’entreprises ayant proposés aux dirigeants du G8 les recommandations des PDG sur la Politique en matière de changements climatiques, un document exposant les propositions du monde des affaires internationales pour faire face au réchauffement climatique. Ces propositions ont été signées par plus de 100 entreprises internationales de premier plan et remises au Premier Ministre japonais Yasuo Fukuda le 20 juin 2008. Les dirigeants du G8 ont discuté de ces recommandations durant le sommet du Japon du 7 au 9 juillet. Ce processus a été coordonné par le Forum économique mondial en coopération avec Conseil mondial des affaires pour le développement durable.
Deripaska œuvre activement en faveur d’une réduction de notre empreinte écologique dans le monde et appelle à la création d’un mécanisme renforcé de sanctions pour les pays qui ne réduisent pas leurs émissions à forte densité de carbone comme celles produites par les centrales électriques au charbon.
Il a toujours participé aux sessions du Forum économique mondial (FEM) depuis 2007 lorsque RUSAL est devenu un partenaire stratégique du FEM.
En 1998, Deripaska a créé Volnoe Delo, le plus grand fond de charité privé de Russie. Ce fond soutient plus de 400 initiatives à travers la Russie et a pour objectifs de développer l’éducation et la science, préserver l’héritage spirituel et culturel, et d’améliorer les normes de santé publique. Il vient en aide aux enfants, aux vieilles personnes, aux jeunes talents, aux enseignants, aux scientifiques éminents et à d’autres bénéficiaires de programmes. Depuis 1998, Oleg Deripaska a investi plus de 10,6 milliards de roubles dans plus de 500 programmes de charité dans 50 régions de Russie.
Depuis 2004, le fond Volnoe Delo de Deripaska a soutenu les activités de recherches de la ville de Phanagoria, vieille de 2550 ans. Depuis les 10 dernières années, plus de 10 millions de dollars US ont été alloués au travail de terrain. Aujourd’hui, Phanagoria est l’un des sites archéologiques les mieux équipés de Russie et possède son propre centre scientifique et culturel, une technologie et un équipement de pointe pour l’excavation en surface et sous-marine et une grande équipe d’experts dans les activités d’excavation.
En février 2014, Deripaska a financé la construction de chenils rudimentaires pour abriter les chiens errants abandonnés par les ouvriers du bâtiment après la fin des travaux du Village Olympique de Sotchi. Les autorités avaient loués les services d’une société pour éradiquer ces animaux prétextant qu’il y avait 2 000 chiens errants de trop et que cela représentait un risque de rage. Un grand nombre de ces chiens ont été sauvés, d’autres ont été relogés dans le cadre d’un programme d’adoption mondial lancé par Deripaska.
La même année, le fond Volnoe Delo a lancé un programme pour guider les étudiants au début de leur carrière et aider au développement de la formation professionnelle JuniorSkills.
En 2014, la ville russe d’Ekaterinbourg, dans l’Oural, a accueilli le premier championnat de compétences professionnelles JuniorSkills Hi-Tech qui faisait partie des championnats nationaux sur les professions à cols bleus scientifiques intersectorielles dans le cadre du programme Hi-Tech WorldSkills.
Deripaska soutient le théâtre russe du Bolchoï et a financé des spectacles de ballets comme “Flammes de Paris,” “La Sylphide,” “Paquita” and les opéras “La légende de la ville invisible de Kitège” “Carmen,” et “Wozzeck”.
En 1999, on lui a attribué l’Ordre de l’Amitié, une récompense nationale de la Fédération de Russie. Il a été élu homme d’affaire de l’année en 1999, 2006 et 2007 par Vedomosti, un quotidien économique russe en partenariat avec le Wall Street Journal et le Financial Times.
Deripaska pratique le yoga, la natation, l’équitation et l’escalade. Ses animaux domestiques favoris sont les chiens. Sa maison près de Moscou abrite sept chevaux et six chiens.
Sur les autres projets Wikimedia :

Kingdoms of Kalamar

The Kingdoms of Kalamar is a fantasy role-playing game campaign setting created by Kenzer and Company and released in 1994. Shortly after Wizards of the Coast announced the 3rd Edition of Dungeons & Dragons, they announced jointly with Kenzer & Company that Kenzer had acquired a license to produce official Dungeons & Dragons material, using the Kalamar setting exclusively. While not as well known as setting such as Forgotten Realms, the setting has a loyal following and has received praise for its consistency and realism. Kenzer and Company has also made the Kingdoms of Kalamar the official setting of its own role-playing fantasy game, HackMaster.

The original Kingdoms of Kalamar material was clearly intended for use with Dungeons & Dragons, while carefully avoiding any direct trademark or copyright infringement. The setting appeared in two books, the Sourcebook of the Sovereign Lands, and Mythos of the Divine and Worldly. While distribution was not widespread, fans of the setting continued to support it.
The Sourcebook of the Sovereign Lands detailed the people and places of Tellene

Barbour Men Sapper Waxed Jacket Army Green

Barbour Men Sapper Waxed Jacket Army Green

BUY NOW

$383.20
$229.00

, the campaign’s continent (and world). It broke the continent down into six regions and examined each one on a large scale.
The Mythos of the Divine and Worldly detailed the setting’s 43 gods. It also described the setting’s secret societies, astrology and calendar.
These products were available individually or together in a box set with a two-part map.
On November 1, 2000, Wizards of the Coast announced via press release that Kingdoms of Kalamar would become an official Dungeons & Dragons world.
The Sourcebook of the Sovereign Lands and the Mythos of the Divine and Worldly were combined with nearly 100,000 words of new material for the Kingdoms of Kalamar campaign setting, which was nominated for the Origins Award for Best Roleplaying Game in 2001. Over 30 different products have been released to support it.
The reviewer from Pyramid found that while the Kingdoms of Kalamar originally had numerous game stats relating to 2nd edition Dungeons & Dragons, once the Kingdoms were made an official Dungeons & Dragons setting in third edition

Barbour Men Grampian Waterproof Jacket Black

Barbour Men Grampian Waterproof Jacket Black

BUY NOW

$308.09
$155.00

, it had very few D&D specific references.
While most of the books have been released with the Dungeons & Dragons logo, newer books (starting with Svimohzia: the Ancient Isle) and pdf re-releases have been without it. On July 11, 2007, Kenzer & Company announced that their license with Wizards of the Coast would expire in August of that year.
On July 6

Barbour Men Galbi Waterproof Jacket Black

Barbour Men Galbi Waterproof Jacket Black

BUY NOW

$367.87
$214.00

, 2006, Kenzer & Company announced that Kingdoms of Kalamar would be the official setting of the second version of their HackMaster roleplaying game.
On July 8, 2008, Kenzer & Company released a compilation of the Campaign Setting and Atlas as a new PDF updated to Dungeons & Dragons 4th edition. Notable about this release, was that it does not use the Game System License and was the first 3rd-party release compatible with 4th edition not under the GSL.[citation needed]
The continent of Tellene is the focus of the Kingdoms of Kalamar setting. Inhabitants of Tellene believe it the entirety of the world, although the source-material hint at lands beyond the edges of the map. Due to this, the world is also generally referred to as Tellene.
Tellene is generally divided into several subregions. These include Brandobia, the Young Kingdoms, the Wild Lands, Reanaaria Bay and the isle of Svimohzia. The southernmost tip of Tellene lies at roughly 20° latitude, while the northernmost explored areas rest at about 54° latitude. The climate ranges from temperate to sub-tropical.
Tellene has three moons; Diadolai, Pelselond and Veshemo. These orbit Tellene with an 80, 34 and 28 day Orbital period respectively. Most of Tellene uses a lunar calendar, based around the 28-day orbit of Veshemo. The year consists of 13 months, each divided into four 7-day weeks. The year starts on the first day of spring.

Initiative for Catalonia Greens

Initiative for Catalonia Greens (Catalan: Iniciativa per Catalunya Verds, ICV; IPA: [inisiəˈtiβə pər kətəˈɫuɲə ˈβɛrts]) is a political party in Catalonia

Barbour Women Hilberry Waxed Jacket Black

Barbour Women Hilberry Waxed Jacket Black

BUY NOW

$349.48
$196.00

, Spain. It was formed as a merger of Iniciativa per Catalunya and Els Verds. IC had been an alliance led by Partit Socialista Unificat de Catalunya and was the equivalent of Izquierda Unida in Catalonia. IC later developed into a political party, and PSUC was dissolved.
The youth of ICV is called Joves d’Esquerra Verda (Green Left Youth). It used to be called JambI, Joves amb Iniciativa (Youth with Initiative).
In the elections to the European Parliament in 2004 ICV ran on the Izquierda Unida list. One MEP, Raül Romeva, was elected from ICV which joined the Green Group.
The ICV formed part of the past ruling tripartite coalition (along with the Socialist Party of Catalonia and the Republican Left of Catalonia

Paul Frank NB 574 Women Increased Within Sports Shoes Blue Rose

Paul Frank NB 574 Women Increased Within Sports Shoes Blue Rose

BUY NOW

$197.14
$59.00

, a left-wing Catalan Nationalist Party) in the Generalitat of Catalonia. The coalition governed Catalonia from 2004-2010. ICV was given responsibility for the Ministry of the Environment in the share-out of power in the new government

Maje Realiste Round Neckline Hemline Walking Breathable Downproof Long Sleeve Viscose With Smocks Details Loose Cherry Dress

Maje Realiste Round Neckline Hemline Walking Breathable Downproof Long Sleeve Viscose With Smocks Details Loose Cherry Dress

BUY NOW

$193.20
$135.00

.

Iniciativa per Catalunya Verds calls itself an “ecosocialist” party and its members are therefore “ecosocialists”. This ideology is summarized in the book The Ecosocialist Manifesto, co-written by a number of left-wing green politicians. This ideology looks to renew the left and is firmly against communism as practised in the former Soviet Union and against capitalism, as practised by Margaret Thatcher and Ronald Reagan, but also against social democracy, which it considers as only a lesser evil that does not respond to the environmental and social challenges ahead. From an ecosocialist point of view, both communism and capitalism are two faces of the productivist “mode of production” (a Marxist term), which should be phased out if the ecological health of the planet is to survive. The manifesto also considers this ideology to be deeply feminist and in favour of the “freedom of the European peoples” (i.e. for self-determination for the Basque Country, Corsica or Catalonia itself). The party voted in favour of the Catalan parliament’s declaration defining Catalonia as a “sovereign political and juridical entity” (“subjecte polític i jurídic sobirà”) in 2013.

Little hierarchy problem

In particle physics the little hierarchy problem in the Minimal Supersymmetric Standard Model (MSSM) is a refinement of the hierarchy problem

Captivating Prada Men Saffiano Zipper Closure Briefcase Black

Captivating Prada Men Saffiano Zipper Closure Briefcase Black

BUY NOW

$818.69
$245.00

. According to quantum field theory, the mass of the Higgs boson must be rather light for the electroweak theory to work. However

Barbour Women Beadnell Waxed Jacket Brown

Barbour Women Beadnell Waxed Jacket Brown

BUY NOW

$367.87
$214.00

, the loop corrections to the mass are naturally much greater; this is known as the hierarchy problem. New physical effects such as supersymmetry may in principle reduce the size of the loop corrections

Authentic Prada Saffiano Leather Candy Color Top Handle Bag Red

Authentic Prada Saffiano Leather Candy Color Top Handle Bag Red

BUY NOW

$908.69
$272.00

, making the theory natural. However, it is known from experiments that new physics such as superpartners does not occur at very low energy scales, so even if these new particles reduce the loop corrections, they do not reduce them enough to make the renormalized Higgs mass completely natural. The expected value of the Higgs mass is about 10 percent of the size of the loop corrections which shows that a certain “little” amount of fine-tuning seems necessary.
Particle physicists have different opinions as to whether the little hierarchy problem is serious

Belstaff Mens WEYBRIDGE JACKET In Signature Hand Waxed Leather Chocolate

Belstaff Mens WEYBRIDGE JACKET In Signature Hand Waxed Leather Chocolate

BUY NOW

$1,995.00
$550.00

.